imam Abdallahi Sarr" en matière de politique, ne pas voter c'est aussi voter

Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in include_once() (line 3454 of /home2/tewasso1/public_html/fr/includes/bootstrap.inc).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 113 of /home2/tewasso1/public_html/fr/sites/all/modules/ctools/ctools.module).
mer, 06/07/2017 - 14:16

Au cours d'une conférence organisée par la section de Tawassoul à Sebkha ce Mard06/06/2017, Monsieur Abdallahi sarr imam et membre actif de société civile notamment dans le domaine social, a expliqué texte à l'appui que la politique ne peut être exclue de la religion, conte tenu du fait que la politique est la gestion des affaires publique et un engagement pour servir le peuple et participer ainsi à son bien être. Ces deux fonctions sont des actes d'adoration de premier rang en Islam, donc font parti de la religion. Souligne-t-il.

Toujours selon l'imam, si la politique ne faisait pas parti de la religion le Prophète Muhamed Paix et Salut sur Lui ne serait pas un chef d'état tout comme ses 4 khalifs  bien guidés Aboubacr, Oumar et Outhmane ,  ont tous étés  des chefs d'état   et guide  spirituelle à la fois.

En plus l'idée populaire selon laquelle il faut donner à César ce qui appartient et donner à Dieu ce qui appartient à Dieu, voulant ainsi séparer l'état et religion est une erreur gigantesque car césar et ce qui appartient à césar appartiennent à Dieu;  ainsi le fonctionnement de l'état et celui de la religion doivent obéir au commandement d'Allah le tout Puissant.  Martèle le maitrisard en philosophie.

A cause de cette séparation, la société occidentale c'est profondément sécularisée et toutes ses  les valeurs ont volé en éclat, ont assiste aujourd'hui à légalisation des mariages homosexuels de fornication et l'ingratitude vis-à-vis des parents  et la liste est longue.

Sur le plan électorale Abdallahi Sarr affirme  que ne pas voter c'est aussi voter car c'est permettre à son adversaire politique de faire passer son programme au détriment du sien, par conséquence ne pas voter c'est voter contre son projet société.

Il appelle en fin tous les imams et prédicateurs à prendre le devant de scène politique avec l'éthique et les valeurs qui manquent aux hommes  et femmes politiques traditionnels, car c'est ce manque d'éthique qui amène la population à se détourner de politique.

Après son exposé, Monsieur Abdallahi Diakité insiste sur la nécessité de s'engagement  en politique de la part des jeunes au cas contraire la politique se fera d'une manière qui ne leurs convient pas.

En suite Monsieur Oumar M'baye a rappelé les trois principes fondamentaux du part Tawassoul qui sont  le référentiel islamique, l'appartenance nationale et   le choix démocratique. Avant de dresser le beau bilan des élus du parti allant des Maires aux députés

L'état et les partenaires au développement e témoignent de la bonne gestion des communes dirigées par des Maires issus du parti informe. Informe-t-il.

Les députés du parti défendent les droits  de la population devant les ministres du gouvernement pour  leurs rappeler qu'ils doivent agir conformément à l'intérêt du peuple.

 

La dernière intervention était celle de monsieur Ishaqh qui selon lui la précarité dans vivent la majorité de la population est le résultat de la mauvaise gestion de nos ressources naturelles pourtant abondantes et diversifiées fer poisson pétrole or le cheptel entre  autres.

Commission de communication

Le Mercredi 07/06/2017.